Pwned, une newsletter pour vous parler de cybercrime

En quelques lignes, ce que vous allez pouvoir trouver ici pendant l'année à venir.

Vous connaissez “Faites entrer l’accusé?” Si vous approchez déjà de la quarantaine comme moi, bien sûr (pour les autres direction ici). Après le lycée, j’ai été biberonné à cette émission télé de fait-divers phare.

Alors quand je me suis demandé ce que je pouvais faire comme newsletter sur le cybercrime, j’ai repensé à ce show qui est pour beaucoup dans mon intérêt pour les affaires judiciaires.

Comme je n’ai plus de veste en cuir, ni de studio télé sous la main, je me suis dit que le plus simple serait de rédiger une newsletter où je vous parlerai de la mécanique du cybercrime à travers des affaires résolues (si si, il y en a).

Le résultat, c’est donc Pwned, ce terme pour désigner quelqu’un qui a perdu dans le jeu vidéo, mais qui désigne également dans l’informatique une personne qui s’est fait avoir ou un système compromis. Si le projet vous intéresse, parlez en autour de vous, merci pour le coup de pouce.

Share Pwned

Pour résumer, on va donc explorer ensemble la face sombre de la technologie, du cybercrime à l’espionnage. Mon heure du cybercrime. Je vous ai mitonné un panel de grandes et petites affaires, en France et à l’étranger.

Je vais donc essayer de vous parler de vingt affaires pour la saison à venir, en un ou plusieurs épisodes. Pas besoin d’être un geek, juriste ou bac +7 en informatique, l’idée sera de vous présenter avec pédagogie comment des hackeurs malveillants se sont fait prendre la main dans l’ordinateur, avec évidemment un peu de frisson pour trembler sous sa couette.

N’hésitez pas à me faire vos retours sur ce projet et à me signaler sur mon mail des infos ou des erreurs. Mais avant tout, le lien pour s’inscrire à la newsletter:

Rendez-vous dans deux semaines pour le premier épisode!

Gabriel

Pour me payer un café, c'est ici: utip.io/pwned

Illustration de couverture: Frédéric Mayot